Environnement

Labellisée « 3 fleurs » et proposée au jury national pour les « 4 fleurs » en 2011, la ville de La Flèche dispose d’un riche patrimoine « vert » : 5 000 arbres, 65 hectares d’espaces verts urbains, 38 000 plantes cultivées chaque année…

Les espèces et variétés cultivées pour les massifs fleuris sont moins gourmandes en eau. Du paillage naturel, issu du broyage des déchets verts, préserve l’eau, limite l’apparition des herbes indésirables et enrichit le sol.

Depuis 2008, la mairie de La Flèche gère durablement ses espaces et n’utilise plus de désherbant.

En 2011, la communauté de communes du Pays fléchois ne traitent plus les trottoirs ni les caniveaux, avec d’autres pratiques pour les entretenir plutôt que d’utiliser des produits phytosanitaires : désherbage thermique, à vapeur ou manuel.

Pour accompagner cette démarche, un rucher municipal a été créé en 2011.

Des ruches municipales permettent aux abeilles de s’épanouir, dans un petit carré de verdure proche du centre-ville et à proximité d’espèces variées de plantes.

La Ville gère ses différents espaces de manière spécifique : La Monnerie n’est pas entretenue selon les mêmes critères que le parc des Carmes.

La Monnerie est typique de ce qui est fait en matière de développement durable, comme la fauche tardive par exemple, qui favorise la reproduction de la petite faune et de la flore.

De nombreux espaces publics sont classés Natura 2000, sites identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales et de leurs habitats.

La Ville de La Flèche a engagé une politique de réduction des coûts de l’éclairage public et de diminution de la pollution lumineuse, avec notamment des diodes électroluminescentes (LED), beaucoup moins énergivores.

De plus, les services municipaux ont mis en place une gestion différenciée de l’éclairage public, pour protéger la biodiversité nocturne en limitant la pollution lumineuse et faire des économies d’énergie.

  • Régime « normal »
    • Allumage de tous les candélabres à la tombée de la nuit jusqu’à 23h
    • Un candélabre sur deux de 23h à 00h
    • Extinction totale de 00h à 5h
    • Un candélabre sur deux de 5h à 6h
    • Tous les candélabres allumés de 6h au lever du jour
  • Régime « centre-ville et grands axes »
    • Allumage de tous les candélabres à la tombée de la nuit jusqu’à 23h
    • Un candélabre sur deux de 23h à 2h
    • Extinction totale de 2h à 5h
    • Un candélabre sur deux de 5h à 6h
    • Tous les candélabres allumés de 6h au lever du jour
  • Régime « zones industrielles et artisanales »
    • Allumage de tous les candélabres à la tombée de la nuit jusqu’à 23h
    • Un candélabre sur deux de 23h à 6h
    • Tous les candélabres allumés de 6h au lever du jour

La Ville compte une trentaine d’aires de jeux, de La Monnerie au parc des Carmes en passant par le quartier des Fleurs, les cours d’écoles et le camping. Des équipements qui font l’objet d’une attention constante pour permettre aux enfants de s’amuser en toute sécurité.

Sous les aires de jeux, des copeaux de bois normés sont régulièrement ratissés et remis à niveau chaque année. Ce matériau naturel est plus amortissant qu’un sol en plastique, mais aussi plus sain et écologique.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×