Moins de déchets

Pour réduire le volume de ses déchets et limiter son impact sur l’environnement, la Communauté de communes propose des composteurs à petit prix.

La Fête de la nature organisée à la fin du mois de mai proposait des animations, une lecture théâtralisée, des sorties sur le terrain, mais aussi une action en faveur du développement du compostage.

Rendez-vous était donné à la déchetterie de la route des Molans, où les particuliers pouvaient s’informer sur les solutions proposées : un composteur de 400 litres à 20 euros, de 600 litres à 25 euros, à compléter éventuellement avec un seau à conserver dans sa cuisine, pour 3 euros.

La Communauté de communes du Pays fléchois encourage cette démarche depuis plusieurs années. Pour les personnes disposant d’un jardin, c’est une façon simple et efficace de réduire le volume de ses déchets et d’agir concrètement pour l’environnement.

Une question d’équilibre

« Jusqu’à présent je ne m’étais pas penchée sur le sujet, reconnaît une utilisatrice fléchoise. La vente organisée à la déchetterie m’incite à y réfléchir, voire à sauter le pas. »

Le changement de réglementation décidé au niveau national en début d’année incite de plus en plus de personnes à s’équiper.

Et la collectivité dispose d’arguments solides pour convaincre les usagers. Un sac d’ordures ménagères compte en effet en moyenne 30 % de bio déchets qui peuvent être valorisés à domicile. Ce qui permet de limiter le recours à l’incinération.

Pour l’usager, c’est aussi moins d’aller-retour à la déchetterie pour déposer les tontes, à condition de maintenir un équilibre dans le composteur entre les différents types de déchets (cuisine, jardin et ménagers non alimentaires).

Avec, à la clé, un compost utilisable pour les plantations, disponible au terme de six mois à un an de compostage.

Le chiffre : 2 691

La Communauté de communes du Pays fléchois a délivré près de 2 700 composteurs depuis 1999.

Ils sont disponibles sur simple demande auprès du service Environnement, bâtiment des services Techniques, à côté de l’hôtel de ville, du lundi au vendredi.

Pas de paiement sur place, la facture est adressée à domicile par le Trésor public, le mois suivant l’achat.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×