Coordonnées

Ville de La Fleche

accessibilite

icoeyesicosmall

05 avril 2020

Les personnalités marquantes

Les personnalités qui ont marqué l'histoire de la ville de La Flèche...

Lazare de Baïf (1496-1547)

Diplomate, il fut ambassadeur de François 1er à Venise. Il est l'auteur de trois traités en latin.

Considéré comme le meilleur helléniste de son temps, il traduisit l'Electre de Sophocle et l'Hercule d'Euripide.

Son fils, Jean-Antoine de Baïf, né en 1532 à Venise, fut un poète de la Pléiade avec Ronsard et du Bellay et dirigea l'Académie Française de poésie et de musique fondée par Charles IX.

Guillaume Fouquet de la Varenne (1560-1616)

Conseiller et ami d'Henri IV. Seigneur de La Flèche. Créateur de la ville moderne.

Jérôme Le Royer de la Dauversière (1597-1659)

Jérôme Le Royer de la Dauversière

Un Fléchois, Jérôme Le Royer, fils du receveur des tailles (le percepteur de l'époque) est élève au Collège des Jésuites. Il est passionné par les récits que font les missionnaires jésuites de leur séjour en Nouvelle France où vivent encore des peuples tels les Hurons et les Iroquois.

Il rêve lui aussi d'être missionnaire un jour. Mais son père meurt et il doit lui succéder. Il se marie et fonde une famille. Les années passent et son rêve le poursuit toujours.

Il va donc imaginer une entreprise pour envoyer en Nouvelle France des hommes et des religieuses pour apporter aide matérielle et spirituelle à ces peuples sauvages.

Il lui faudra 10 ans pour monter ce projet. Il fonde un ordre religieux hospitalier et fait construire un hôpital. Il rencontra à Paris, Chomedey de Maisonneuve qui souscrivit pleinement à son idée et l'aida financièrement.

De 1640 à 1659, des départs ont lieu du port Luneau à La Flèche vers Angers, puis Nantes, et La Rochelle. Après deux mois de navigation, les premiers colons se retrouvèrent sur le Saint-Laurent et fondèrent le 18 mai 1642 Ville-Marie.

Ce village construit en 1642 a grandi et est aujourd'hui Montréal, deuxième métropole de langue française au monde après Paris, où il existe toujours une communauté de Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph de La Flèche.

L'instigateur, Jérôme Le Royer de la Dauversière, ne quitta jamais La Flèche.

Sa statue érigée dans le parc, regarde vers le Port Luneau, lieu de départ des hommes et des femmes ; mais aussi vers la chapelle Notre-Dame-du-Chef-du-Pont, où il a eu le 2 février 1630, la révélation de fonder un hôtel dieu et une congrégation religieuse : les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph.

Une plaque au 31 rue de la Dauversière rappelle qu'ici vécut Jérôme Le Royer de la Dauversière, receveur des tailles et instigateur de la fondation de Ville-Marie devenue Montréal.

Cet hôtel est construit vers 1654 en U, ouvert sur une cour intérieure que prolongeait autrefois un jardin.

Jean Picard (1620-1682)

Mathématicien et astronome. Auteur des premières mesures précises des dimensions de la Terre.

Joseph Sauveur (1653-1716)

Mathématicien et physicien. Créateur de l'acoustique musicale.

Françoise Jamin (1773-1840)

Fondatrice de la congrégation religieuse de la Providence.

Théophile Thoré (1807-1869)

Journaliste, critique d'art, il est à l'origine de la découverte du peintre Jean Vermeer, mort en 1675 dont la biographie était jusqu'alors ignorée.

Marie Pape-Carpantier (1815-1878)

Marie Pape-Carpantier

On trouve au numéro 3 rue Marie Pape-Carpantier, une école maternelle qui fut, en 1834, l'une des premières "salles d'asile" de La Flèche pour les jeunes enfants, tenue par des femmes charitables qui rendaient service aux mères de famille qui travaillaient.

Cette première école maternelle fut créée en 1834 par une Fléchoise, Marie Pape-Carpantier qui souhaitait que l'école ne soit plus une garderie pour les enfants, mais un lieu de pédagogie nouvelle basée sur une instruction ludique.

Elle suivit une formation au Mans, chez Monsieur et Madame Pape, où elle rencontrera son futur mari.

Ses méthodes pédagogiques pour l'initiation des tous petits furent reconnues par le secrétaire d'Etat à l'instruction publique et elle devint, en 1848, Inspectrice Générale des Ecoles Maternelles de France.

Elle est la première femme à avoir pris la parole à la Sorbonne. Elle est considérée comme un précurseur de la nouvelle pédagogie au même titre que Piaget, Decroly ou Freinet.

Léo Délibes (1836-1891)

Léo Délibes

Ce compositeur est né en 1836 à Saint Germain du Val, commune rattachée à La Flèche depuis 1965.

Auteur d'une œuvre abondante, d'une écriture rigoureuse et d'une aimable invention mélodique, il connut le succès avec de nombreux opéras bouffes, des opéras-comiques (Lakmé en 1883) et des ballets d'inspiration romantique (Coppélia en 1870 ; Sylvia en 1876) par lesquels il a préparé la renaissance de l'art chorégraphique en France, au début du 20e siècle.

Une statue commémore ce compositeur sur les rives du Loir entre le port Luneau et le centre ville.

Félix-Jean Bayle (1843-1920)

Chargé de cours au Prytanée national militaire et dans les écoles de la ville, il reconstitue et dirige l'harmonie municipale. Compositeur de musique, il a écrit notamment une "cantate à Léo Délibes" et de nombreux opéras.

Paul d'Estournelles de Constant (1852-1924)

Paul d'Estournelles de Constant

Diplomate et homme politique, il fut député puis sénateur de la Sarthe. Ministre plénipotentiaire, il reçut le prix Nobel de la Paix en 1909.

André-Louis Fertré (1886-1971)

Humaniste, peintre, graveur, il fut aussi poète et se fit le chantre du Pays fléchois et de la Vallée du Loir.