Coordonnées

Ville de La Fleche

accessibilite

icoeyesicosmall

21 juillet 2018

Des aides de l’Etat pour revitaliser le cœur de ville

La Flèche retenue dans le programme de l’Etat "Action cœur de ville".

Le gouvernement lance un plan "Action cœur de ville" pour 222 villes moyennes françaises. Il financera les projets de redynamisation des centres-villes qu’elles présenteront.

Ce plan mettra à disposition des villes retenues (dont La Flèche) un fond de 5 milliards d’euros, disponibles sur 5 ans.

Les villes dites moyennes sont celles qui comptent entre 15 000 et 100 000 habitants, soit près de 600 communes.

L’argent ne sera pas réparti entre elles à parts égales, chacune sera aidée en fonction des projets dont elles prendront l’initiative.

Le plan "Action cœur de ville" répond à une double ambition : améliorer les conditions de vie de ces habitants des villes moyennes et conforter leur rôle de moteur de développement du territoire.

Les villes moyennes sont donc reconnues comme essentielles aux développements social, culturel, économique.

Elles ne s’opposent pas aux grandes métropoles mais sont complémentaires. Elles représentent 23% de la population française et 26% de l’emploi.

Le plan subventionnera la construction du nouveau cinéma
Le plan subventionnera la construction du nouveau cinéma

Quatre projets présentés

La Ville de La Flèche avait répondu en fin d’année dernière à un appel à projets. Quatre sujets principaux ont été présentés :

  • la redynamisation du secteur de la place Henri-IV avec la construction du complexe cinématographique
  • la rue Grollier, avec le projet de réunir des pas-de-porte contigus pour proposer des cellules commerciales plus grandes
  • l’accompagnement financier à la réhabilitation de façades dans le cœur de la ville
  • la mise en service d’une plateforme d’e-commerce "Market place"

"Nous nous sommes battus sur nos arguments, être retenus est une bonne nouvelle" commente Guy-Michel Chauveau, maire de La Flèche.

Maintenant, il faut finaliser les dossiers pour connaître les sommes qui seront allouées à chaque projet.

"En général, c’est de l’ordre de 30 à 40%, ajoute Guy-Michel Chauveau. En espérant que d’autres suivront." C’est-à-dire que la Région subventionnera elle aussi certains de ces projets.