Coordonnées

Ville de La Fleche

accessibilite

icoeyesicosmall

10 décembre 2018

20e siècle

La Flèche s'est doté d'établissements de style contemporain...

L'hôtel de ville de La Flèche

L'hôtel de ville de La Flèche

L'hôtel de ville de La Flèche s'est doté d'un établissement de style contemporain depuis 1994, afin d'y installer ses bureaux.

Le choix de la forme (l'hôtel de ville est sur pieux) est judicieuse car elle rappelle les origines de La Flèche : en l'an 1000, les maisons, situées près du Loir, étaient sur pilotis afin de parer à d'éventuelles inondations.

L'idée dominante de cette architecture se résume en quelques mots : "La mémoire du temps, l'esprit de modernité".

La ville est un "être vivant". Comme tel, elle évolue, change, se transforme. Mais c'est un être d'une qualité particulière, dont la mémoire est continue dans les pierres, les rues, les places... Chaque lieu porte témoignage de cette évolution. Les strates s'accumulent, s'entrechoquent et forment ce que l'on nomme la ville.

Mais ici, à La Flèche, on trouve plus : le Loir, sa lumière, ses reflets, sa présence, un site superbe, subtil, fragile, un lieu de passage qui s'est transformé progressivement à travers l'histoire, étape par étape.

Les services administratifs municipaux ont pris possession de ces nouveaux lieux le 2 mai 1994. Les architectes concepteurs du nouvel hôtel de ville sont au nombre de trois : Philippe Bodinier, Roland Korenbaum et Adrien Fainsilber.

Les deux premiers sont licenciés de l'institut d'urbanisme de Paris VIII. Philippe Bodinier est professeur à l'université d'Angers et Roland Korenbaum est professeur à l'école régionale des Beaux Arts.

Adrien Fainsilber reste le plus connu. Son œuvre est considérable, notamment avec la cité des sciences et de l'industrie de la Villette qui lui ont valu une reconnaissance et des récompenses prestigieuses.

Membre de l'Académie d'Architecture et Grand Prix de l'architecture en 1986, il est chevalier de la légion d'honneur. Parmi ses réalisations, citons le Musée contemporain de Strasbourg et la bibliothèque de l'Alcazar à Marseille.

Le cloître d'eau

Le cloître d'eau de l'hôtel de ville

Ce déambulatoire assure le lien entre les différents bâtiments et établit la véritable entrée de l'hôtel de ville.

Son antichambre extérieure, abritée sous une structure légère, sa toiture transparente laisse découvrir la frondaison du parc des Carmes.

La gare routière

La gare routière

Depuis 1997, la gare routière de La Flèche, bénéficie grâce à la ville, de nouveaux locaux.

Cet édifice de style contemporain est un choix de la municipalité de créer, dans la continuité de l'hôtel de ville, des bâtiments très modernes.

Le lieu choisi est un lieu stratégique car, la gare routière se situe à proximité du centre ville et de la route du Mans. De plus, les autocars peuvent stationner sous les préaux, sans gêner la circulation.

Les locaux abritent maintenant l'office de tourisme de la Vallée du Loir.

Le parc des Carmes et le "Patrimoine eau"

Le parc des Carmes

Au regard des plans anciens, on ne peut qu'être frappé par l'ampleur des infrastructures hydrauliques "mises en place au cours des âges et le peu qui reste perceptible" ou plutôt "montré" aujourd'hui.

Ce phénomène de mise à l'écart ou de recouvrement progressif des douves est le fait de ce siècle.

Il semblait donc important que notre ville reconsidère et valorise ce "patrimoine eau" encore présent en le faisant participer à la ville d'aujourd'hui.

C'est dans cette optique que de vastes travaux ont été entrepris notamment dans le parc des Carmes en 1990 : celui-ci est devenu un lieu de confluence.

Ces travaux ont permis de découvrir le patrimoine arboré de ce parc et de permettre aux familles et aux enfants de profiter de cet espace.

Cela a aussi contribué à la mise en place d'un programme de nettoiement et de curage des douves, ainsi que d'un programme d'embellissement des petites rivières qui traversent notre ville telles que la Faucillette, le Fromenteau, le Cherruau.

Les berges et leurs abords ont été consolidés et aménagés de façon à les rendre plus accessibles.

L'espace Montréal

L'espace Montréal

Cette maison des associations (architecte Pascal Schaeffer) comporte d'une part des bureaux mis à la disposition des associations (Animation et Culture Le Carroi et des associations sportives) et une salle d'accueil et de réunion d'autre part.

Celle-ci s'inscrit dans un programme d'aménagement comportant la restauration du pavillon Fouquet de la Varenne et la construction d'une passerelle enjambant la douve et permettant un cheminement allant du centre ville et passant par l'Office de Tourisme, la piscine, le Carroi, le terrain des sports, le parc des Carmes, l'hôtel de ville et les bords du Loir.