Coordonnées

Ville de La Fleche

accessibilite

icoeyesicosmall

21 novembre 2018

Le Prytanée National Militaire

Le Prytanée, école militaire de renom, est implanté sur deux quartiers. Seul le quartier historique, Henri IV est ouvert à la visite. Situé dans un magnifique cadre d'architecture classique du début du 17e siècle, il se présente sous forme de trois cours successives dominée par l'Eglise Saint Louis.

Le Prytanée National Militaire

Le Prytanée, école militaire de renom, est implanté sur deux quartiers. Seul le quartier historique, Henri IV est ouvert à la visite.

Situé dans un magnifique cadre d'architecture classique du début du 17e siècle, il se présente sous forme de trois cours successives dominée par l'Eglise Saint-Louis.

Un élégant jardin à la française, prolongé d'un parc séculaire, complète l'ensemble bâti.

L'ensemble des bâtiments est aujourd'hui classé ou inscrit à l'inventaire des Monuments historiques.

De la place Henri IV, on peut admirer l'immensité du portail d'honneur du Prytanée National Militaire et deviner la place importante qu'occupe cet édifice dans la cité.

Portail d'honneur du Prytanée
Portail d'honneur du Prytanée

Fondé par Henri IV

Ancien "Collège Royal" des jésuites, il est fondé en 1603 par Henri IV, sous l'impulsion de Guillaume Fouquet de la Varenne, son porte-manteau, mais aussi son ami et confident.

Ce dernier aurait suggéré au bon roi de donner aux jésuites "le château-neuf" construit en 1540 par Françoise d'Alençon, la grand-mère d'Henri IV.

Les travaux commencèrent en 1607 sur les plans de Louis Métezeau qui élabore un plan avec cinq cours en enfilade, à peu près de même grandeur.

Devant le château-neuf, se situe la "Cour Royale" ou "Cour des Pères", où logent les religieux ; à l'ouest, la "Cour des Classes" où se trouve l'église et la "Salle des Actes", précèdent la "Cour des Pensionnaires". A chaque extrémité, les "Basses Cours des Pères", à l'est, et des pensionnaires à l'ouest, sont réservées aux fonctions domestiques de l'école.

Les travaux avancent assez lentement d'autant qu'il faut acquérir une à une les maisons les plus proches, afin de les démolir.

La "Salle des Actes" et l'église ne sont achevées qu'en 1621. Et ce n'est qu'en 1655 que la "Cour des Pères" fut terminée, en même temps que le portail royal.

La Cour Royale du Prytanée
La Cour Royale du Prytanée

Aucune archive ne révèle le nom de l'architecte de ce grand portail. Les travaux récents de l'Inventaire menés par François Leboeuf laissent supposer qu'il pourrait s'agir de Charles Cesvet.

Le buste d'Henri IV, dans la niche au-dessus de la porte, et les armes royales, témoigne de la volonté des jésuites d'entretenir la mémoire de leur fondateur.

Une école de la Défense

En 1762, les jésuites sont expulsés de France, l'établissement devient alors une école de Cadets préparatoire à l'école militaire de Paris puis, entre 1776 et 1792, collège royal et académique dirigé par les Pères de la Doctrine Chrétienne.

En 1808, le Collège devient Prytanée Militaire et accueille les élèves de l'école militaire de Saint-Cyr, sur décision de Napoléon Bonaparte.

Aujourd'hui, le Prytanée National Militaire assure un enseignement du second degré et une préparation aux concours d'entrée aux grandes écoles militaires.

Lors de la visite de l'édifice, c'est le portail d'honneur, les différentes cours, le jardin à la française, la bibliothèque, et surtout l'église Saint-Louis et sa fabuleuse lumière qui retiennent l'attention.

Trois salles du bâtiment de l'hôtel de commandement sont ouvertes au public : la salle d'honneur avec ses tableaux représentant des scènes de la vie du Prytanée au siècle dernier, la salle des généraux qui conserve en particulier une intéressante maquette du Prytanée et la salle des Jésuites construite en 1627.

La salle d'honneur du Prytanée
La salle d'honneur du Prytanée